Fiabilité de l’information

Facebook lutte contre les Fakes news
Accusé de favoriser la propagation de fausses informations, voire d’influencer le résultat d’échéances primordiales, telles les élections présidentielles aux États-Unis ou en France, Facebook a décidé de prendre le taureau par les cornes en s’associant à neuf organismes ainsi qu’à des médias du monde entier (Le Monde, notamment) pour lutter contre la désinformation des internautes et restaurer la confiance entre eux et les médias. Voilà pourquoi, depuis avril 2017,
vous pouvez consulter dans différents médias une page complète dédiée à la traque des fausses informations, 10 conseils qui s’apparentent très fortement à la fameuse fiche utilisée par tous les professeurs documentalistes pour évaluer la fiabilité des sites internet. Facebook aurait dû s’adresser aux profs docs !

Fact-checking chez Google
Après avoir fait couler beaucoup d’encre numérique pendant et après la campagne présidentielle aux USA, le géant du web a développé une nouvelle fonction, le fact-checking, pour lutter contre les fausses informations. Aux États-Unis, la vérification des sites est réalisée par des partenaires, tels Snopes ou PolitiFact. En pratique, certains résultats porteront une mention (à côté du lien) précisant le degré de fiabilité de l’information : faux, vrai pour l’essentiel... Ce dispositif
est déployé progressivement dans le monde entier.

Technologie

[......]

Vous êtes abonné(e)

Pour accéder à l’ensemble des contenus, connectez-vous.

Je me connecte

Vous n’êtes pas encore abonné(e)

Abonnez-vous à InterCDI pour lire l’intégralité des articles.

Je m’abonne