De ma table du salon baignée d’un soleil matinal, je m’attelle à cet article sur la question de l’enseignement de l’oralité dans les établissements scolaires. Réfléchir à l’oralité en temps de confinement, quelle ironie ! Peut-être que justement c’est le moment pour tous de mesurer combien notre humanité réside dans le lien à l’autre. Sans échange, notre corps et notre esprit se dessèchent. Nous avons besoin du regard de l’autre pour bien vivre et épanouir nos potentiels intérieurs. Un regard bienveillant et encourageant qui stimule, un regard personnalisé qui accompagne. N’est-ce pas justement le rôle des professeurs documentalistes d’accompagner au quotidien les élèves dans cette relation individualisée au sein de la collectivité éducative ? Prendre le temps d’écouter, d’échanger, d’accorder des minutes d’entretien privilégié. Mais que faites-vous donc au CDI ? se demandent certains. C’est quoi votre travail ? Comment rendre palpable, chiffrable, mesurable la démarche d’un accompagnement humain au quotidien ? Ce tissage de liens humains, qui jour après jour se construit, lentement, patiemment, s’inscrit dans la même dynamique que celle de l’apprentissage de la prise de parole en public. Il faut du temps - du temps personnalisé -, des regards, de l’écoute - de l’écoute personnalisée -, de la bienveillance et des encouragements pour progresser et s’épanouir. Avoir confiance en soi pour s’adresser à l’autre dans un espace public ou privé ne s’acquiert pas du jour au lendemain. Tout le monde n’est pas outillé de la même façon mais chacun peut réussir. Oui chaque élève peut y arriver !

Le professeur documentaliste, un pluri-métier

Devenue professeure documentaliste par hasard et nécessité, j’ai toujours eu à cœur de transmettre aux élèves ce en quoi je crois, fondé sur le bon sens et la mise en œuvre d’outils pédagogiques simples et accessibles. Embauchée à Saint Michel de Picpus1 en 1992 pour mes compétences d’animation culturelle, je crée et développe des échanges linguistiques pour le collège et le lycée, bâtissant des échanges durables au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Australie, répondant ainsi au besoin d’immersion linguistique des élèves, dans un cadre privilégié de pratique quotidienne. Ralliant l’enthousiasme des élèves et des parents, ces échanges ont pour but de créer au-delà des frontières culturelles, géographiques et linguistiques, des relations amicales dont certaines durent toujours. En 2010 j’intègre le collège EIB2 davantage ouvert à l’international.
La communication est au cœur de mes préoccupations. Communiquer, en langue étrangère ou dans sa propre langue, est un atout fondamental pour prendre sa place dans la société et s’y mouvoir avec aisance. Savoir regarder les autres en face, ne pas avoir peur de soi-même, jouer avec ses émotions, apprivoiser ses failles, tout cela s’apprend. Acquérir ce savoir-faire stimule les facultés cognitives et ancre durablement les apprentissages scolaires. Savoir prendre la parole en public décuple la confiance en soi.
Si tout le monde...

Vous êtes abonné(e)

Pour accéder à l’ensemble des contenus, connectez-vous.

Je me connecte

Vous êtes abonné(e) et vous voulez activer votre compte

Pour obtenir votre code d’accès, merci de remplir le formulaire dans Contact ou d’envoyer un e-mail à cedis-intercdi@wanadoo.fr en utilisant le mail du CDI (pas de mail personnel) et en précisant votre nom, le nom de votre établissement, son adresse, son site internet, votre code client ( celui-ci se trouve en haut à gauche de l’adresse de livraison ).

Contact

Vous n'êtes pas encore abonné(e)

Abonnez-vous à InterCDI pour lire l'intégralité des articles.

Je m'abonne