Le succès de librairie d’un rapport officiel (partie 1)

Ce rapport officiel, intitulé L’Informatisation de la société, rapport à M. le Président de la République, paru en 1978, a été un énorme succès de librairie. Imprimé en mars 1978, 13 500 exemplaires étaient déjà vendus en juin de la même année. À tel point que deux éditeurs ont été nécessaires pour répondre à la demande : la Documentation Française, éditeur habituel du Journal Officiel et des rapports administratifs, et les éditions du Seuil, collection Points/Politique. Entre 1978 et 1986, ces deux éditeurs ont vendu 130 943 livres en France1. Des versions traduites ont été éditées en République Fédérale d’Allemagne, en Italie, au Portugal pour l’Europe occidentale, en Hongrie pour l’Europe sous domination soviétique, mais aussi au Mexique, au Brésil et aux États-Unis pour les Amériques2.

Il y a quarante ans, Alain Minc était un jeune Inspecteur Général des Finances encore inconnu. C’est pourquoi le Président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, s’est adressé par lettre datée du 20 décembre 1976, publiée en avant-propos dans cet ouvrage, à Simon Nora, « grand commis de l’État », Inspecteur Général des Finances ayant conduit de nombreuses missions à la tête de directions administratives ou de grandes sociétés privées donnant lieu à l’édition de plusieurs rapports remarqués. Cet Inspecteur Général des Finances, issu d’une famille de lettrés très connue (Pierre Nora, l’historien, Dominique Nora, journaliste), est chargé « de faire progresser la réflexion sur les moyens de conduire l’informatisation de la société. » La réponse de Simon Nora, lettre du 20 janvier 1978 introduisant l’ouvrage, donne des explications à la présence d’Alain Minc, jeune énarque, comme co-signataire de ce texte : « Alain Minc, Inspecteur des Finances, co-signe ce rapport, à la conception et à la rédaction duquel il a été pleinement associé. Nous en assumons en commun la responsabilité. » Cet éclaircissement permet de comprendre l’ordre des auteurs, Simon Nora en premier et Alain Minc en second en dépit de l’ordre alphabétique qui aurait pu être retenu.

Après ce premier succès éditorial, la jeunesse et les talents tant d’écriture que médiatiques d’Alain Minc en feront un auteur à...

Vous êtes abonné(e)

Pour accéder à l’ensemble des contenus, connectez-vous.

Je me connecte

Vous êtes abonné(e) et vous voulez activer votre compte

Pour obtenir votre code d’accès, merci de remplir le formulaire dans Contact ou d’envoyer un e-mail à cedis-intercdi@wanadoo.fr en utilisant le mail du CDI (pas de mail personnel) et en précisant votre nom, le nom de votre établissement, son adresse, votre code client ( celui-ci se trouve en haut à gauche de l’adresse de livraison ).

Contact

Vous n’êtes pas encore abonné(e)

Abonnez-vous à InterCDI pour lire l’intégralité des articles.

Je m’abonne