Qui n’a jamais entendu parler du chien de la grand-mère réchauffé au micro-ondes, ou du gars qui se fait enlever un rein après une nuit passée avec une belle jeune fille qui le laisse dans la baignoire remplie de glace ? Les légendes urbaines, c’est ce folklore populaire de la « rumeur d’Orléans », tissé d’histoires qui traduisent et transmettent les peurs et fixations qui imprègnent les époques. Le décor est planté ; reste à savoir qui a planté un couteau dans le dos des professeurs documentalistes pendant qu’ils l’avaient tourné ? Petit tour d’horizon de quelques légendes, inspirées d’histoires sordides et de cadavres dans les placards de la documentation, dont on ne sait plus très bien si elles sont vraies… !

La légende, c’est cette histoire qui se doit d’être transmise au fil des générations car elle est porteuse d’enseignements. Étymologiquement, legenda désigne ce qui doit être lu, ce qui en fait un document à part entière, au sens « de leçon de vie » si on reprend l’étymologie du mot documentum proposée par le Gaffiot. Ce sont des histoires que l’on se raconte sans trop savoir si elles se sont réellement produites, mais qui paraissent d’autant plus crédibles qu’il nous semble que c’est quelqu’un de proche qui nous l’a racontée…
De telles histoires existent dans nos domaines. Il y a par exemple l’histoire de cette jeune fille, poignardée dans une bibliothèque sans que personne ne s’en aperçoive, le meurtrier ayant pu ressortir totalement incognito sans être inquiété. Le corps de l’étudiante n’est découvert que quelques minutes plus tard, mais il est hélas trop tard… L’histoire a longtemps circulé aux États-Unis sur les campus, notamment lorsqu’une étudiante s’aventurait à chercher un document dans des rayonnages isolés. Une légende urbaine qui s’inspire d’un fait bien réel : Betsy Aardsma1, une étudiante, a ainsi été assassinée en 1969 dans la bibliothèque de l’université de Pennsylvanie, et près de 50 ans après, ce meurtre n’est pas toujours pas résolu. La légende urbaine peut ainsi s’appuyer sur une réalité, même si ce n’est évidemment pas forcément le cas… car finalement,...

Vous êtes abonné(e)

Pour accéder à l’ensemble des contenus, connectez-vous.

Je me connecte

Vous êtes abonné(e) et vous voulez activer votre compte

Pour obtenir votre code d’accès, merci de remplir le formulaire dans Contact ou d’envoyer un e-mail à cedis-intercdi@wanadoo.fr en utilisant le mail du CDI (pas de mail personnel) et en précisant votre nom, le nom de votre établissement, son adresse, votre code client ( celui-ci se trouve en haut à gauche de l’adresse de livraison ).

Contact

Vous n’êtes pas encore abonné(e)

Abonnez-vous à InterCDI pour lire l’intégralité des articles.

Je m’abonne