« Je ne vois pas ce que l’esprit d’un philosophe pourrait désirer de meilleur que d’être un bon danseur », affirme Nietzsche dans Le Gai savoir, pour qui la danse constitue l’art suprême puisqu’il n’est besoin d’outil que son propre corps. La danse, c’est, selon la définition qu’en donne le Larousse, l’« art de s’exprimer en interprétant des compositions chorégraphiques » et, selon Le Littré, « mouvoir le corps suivant les règles de la danse ». Cette ouverture culturelle choisit de faire la part belle à la danse contemporaine qui a libéré le corps, cassé les codes du classique, s’est ouverte aux autres champs artistiques et concerne davantage nos élèves.

Commençons par rappeler l’origine populaire, mais aussi mondaine de la danse, avec le ballet de cour, ses quatre siècles d’existence et ses liens étroits avec le milieu artistique et littéraire. Ainsi les poètes de la Pléiade avaient-ils déjà prôné une forme de théâtre total : chant, musique, danse, décors, illustrant le récit. On se souviendra également des comédies-ballets de Molière (Les Fâcheux, Le Bourgeois Gentilhomme…), d’ailleurs imitées avec La Dansomanie de Pierre Gardel (1800). Des techniques et des accessoires apparaissent qui marqueront à jamais la danse, comme la pointe de Mademoiselle Gosselin en 1813, afin de limiter au maximum le contact entre la danseuse et le sol, ou le tutu dans Giselle, qui souligne la légèreté de la danseuse. Toujours la danse classique s’attachera à ne plus se soumettre à la loi de la gravité. Enfin, Marius Petipa fait triompher l’académisme de la danse avec ses oeuvres-phare : La Belle au bois dormant (1890), Casse-noisette (1892) et Le Lac des cygnes (1895).
Mais le répertoire classique se trouve violemment remis en cause au XXe s. par la danse moderne, dont trois Américaines s’avèrent les précurseuses : Loïe Fuller, Isadora Duncan et Ruth Saint Denis. S’y intéressent aussitôt des artistes, danseurs ou pas, comme le charismatique Nijinski, Mallarmé, Wagner, Colette, le chorégraphe de ballets russes Fokine, Jean Cocteau, Serge Lifar, Roland Petit, Maurice Béjart, Tatsumi Hijikata, Nietzsche, Laban et sa kinesphère.
De nos jours, la danse contemporaine puise autant dans le répertoire traditionnel que dans d’autres sources d’inspiration artistique, de manière à exclure tout tabou et à réinventer une nouvelle façon de s’exprimer sur scène. Le succès de l’exposition-événement « danser sa vie » au centre Georges Pompidou, de novembre 2011 à avril 2012, a prouvé, s’il en était besoin, l’intérêt porté à l’un des piliers du sixième art, celui des arts du spectacle.

Dans les programmes

Cela peut être une épreuve obligatoire au Baccalauréat, série Littéraire, ou une épreuve faculative, pour toutes les séries générales et technologiques. La danse fait également partie des « arts du spectacle vivant » étudiés en Histoire des arts. Elle apparaît dans les cycles 3, 4 et 5 en EPS. La danse contemporaine permet de développer des compétences générales, c’est-à-dire de développer sa motricité et apprendre à s’exprimer en utilisant son corps, et de s’approprier une culture physique sportive et artistique. Elle permet ainsi de « s’exprimer devant les autres par une prestation artistique et/ou acrobatique », soit par des danses collectives, des activités gymniques, les arts du cirque, la danse de création. Les activités artistiques et acrobatiques peuvent être organisées sur chacune des 3 années du cycle en exploitant les ressources et les manifestations sportives locales. http://danseticelyoneps.free.fr/Danse_EPS_Lyon/Accueil.html

Pistes pédagogiques

Avec le collègue d’EPS, vous pouvez, une fois n’est pas coutume, recenser et visionner avec les élèves les différents films documentaires du CDI sur la danse, à partir desquels ils s’inspireront d’une chorégraphie pour la présenter individuellement ou collectivement.
Avec le collègue de français, un projet tel que Le Pas des mots (article de Sandrine Leturcq, in InterCDI, janvier-février 2013, no 241), peut se réaliser : il s’agit alors de faire lire aux élèves des romans sur la danse, tels que La Danse océane de Claude Pujade Renaud par exemple, dont certains passages sont déclinés en chorégraphies, en partenariat de préférence avec un intervenant du Centre Chorégraphique le plus proche.
Avec le collègue d’histoire des arts, lancer les élèves dans une recherche documentaire sur les différent(e)s chorégraphes qui ont marqué l’histoire de la danse. Art de l’espace et du temps, la danse permet d’articuler son enseignement entre les domaines des arts du spectacle vivant, du visuel, de l’espace, du son.
Avec le collègue de philosophie, se pencher sur la danse comme objet philosophique et sur les textes (Nietzsche, Valéry, Erwin Straus, Alain Badiou, Frédéric Pouillaude) permettant une meilleure compréhension de cet art : qu’est-ce que danser ? Que nous apprend la danse sur la relation entre le corps et l’esprit ? Sur la nature et sur la nature humaine ? Sur la projection de soi ?…

Les institutions culturelles

● La Maison de la danse.
www.maisondeladanse.com 
● Le Centre National de la Danse.
www.cnd.fr
● L’IRCAM du Centre Pompidou.
www.ircam.fr
● Les 19 Centres Chorégraphiques Nationaux, dédiés à la danse, créés en 1984 par Jack Lang, et dirigés par des artistes chorégraphiques.
www.accn.fr

Festivals

Voici quelques-uns des festivals de danse parmi tous ceux proposés en France.
Concordan(s)e est un festival qui a eu lieu du 25 février au 2 avril 2017. Il présente les particularités de se démultiplier sur 30 lieux différents (librairies, bibliothèques, espaces culturels, CCN – centre chorégraphique national–,…) et de proposer une rencontre inédite entre un chorégraphe et un écrivain. Il présentait cette année 7 duos : 4 créations et 3 reprises. www.concordanse.com
La Biennale de la danse de Lyon est un festival de danse contemporaine créé à Lyon en 1984 et se déroulant toutes les années paires en alternance avec la Biennale d’art contemporain. www.labiennaledelyon.com
Montpellier Danse. Direction et programmation : Jean-Paul Montanari. www.montpellierdanse.com
● Cannes propose son Festival international de la danse du 8 au 17 décembre 2017. www.festivaldedanse-cannes.com
Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis ont lieu du 12 mai au 17 juin 2017. www.rencontres-choregraphiques.com

 Exposition temporaire

Corps en mouvement / La danse au musée
La Petite Galerie, espace dédié à l’éducation artistique et culturelle, propose au public jusqu’au 3 juillet 2017 de s’initier à la représentation du « Corps en mouvement », à travers notamment l’art vivant qu’est la danse. Ou comment représenter le mouvement alors même que les différents matériaux et techniques mis à disposition des artistes l’ont longtemps figé par nature, avant l’expansion des arts visuels ?

Expositions itinérantes

Le CND propose 7 expositions itinérantes, parmi lesquelles deux en particulier ont retenu notre attention.
L’exposition « À chaque danse ses histoires », au service des porteurs de projets en Éducation artistique et culturelle, met à jour la tension entre narration et abstraction qui a marqué l’histoire de la danse.
L’exposition « La danse contemporaine en questions » invite à la découverte des nombreux artistes chorégraphiques de la scène française contemporaine à travers textes, photos et vidéos.
www.cnd.fr/patrimoine_ressources/expositionsitinerantes

Associations

Association des chercheurs en danse
Créée par et pour les chercheurs en danse, elle s’est donnée pour objectifs de rassembler les chercheurs ayant la danse pour objet d’étude, de développer la recherche en danse dans des approches à la fois disciplinaires et transdisciplinaires, de promouvoir la reconnaissance de la recherche en danse dans le milieu universitaire ainsi que dans les milieux artistique, culturel et institutionnel, de dialoguer autour des recherches en danse et de permettre leur diffusion auprès d’un large public. Elle publie également, parmi ses outils, une revue scientifique et propose des événements publics. www.chercheurs-en-danse.com/fr

Fédération française de danse
Créée en 1969, agréée par le Ministère chargé des sports et reconnue comme établissement d’intérêt public, cette association et club de loisirs propose la pratique de toutes les danses : artistique, country & line, rock et disciplines associées, sportives, danses de loisirs et de société, historique, pole dance…. www.ffdanse.fr

Passeurs de danse
Cette association présidée par Marielle Brun, IA-IPR EPS, déléguée académique à l’Action Culturelle au Rectorat de Clermont-Ferrand, est ouverte à toute personne impliquée et/ou intéressée par la transmission de la danse dans sa diversité et sa spécificité dans une visée d’éducation physique artistique en milieu scolaire et universitaire, et souhaitant partager ses expériences et ses connaissances. Elle collecte sur son site tous les rendez-vous importants, des thèses universitaires sur la danse,… Elle propose aussi des dossiers thématiques et un stage de trois jours aux vacances de Toussaint, l’an dernier sur l’improvisation, de rencontres et d’échanges nourris par des intervenants experts de la thématique choisie. www.passeursdedanse.fr

Ressources numériques

● Numeridanse.tv est la première vidéothèque de danse gratuite qui rassemble des milliers d’heures de vidéos, des collections d’artistes nationaux et internationaux, des outils pédagogiques et des milliers de ressources éditorialisées pour comprendre la danse et son histoire. Gérée par une communauté de professionnels, elle est portée et coordonnée par la Maison de la Danse de Lyon. Plus précisément 165 vidéos de danse contemporaine y sont consultables. Un site incontournable. www.numeridanse.tv/fr

● DataDanse est une plate-forme numérique interactive créée pour guider le spectateur/trice de 8 à 99 ans, dans sa découverte intuitive et ludique. http://data-danse.numeridanse.tv/data/mode-demploi/
● Rosita Boisseau propose sur le site enscènes un parcours intitulé « La danse, laboratoire des autres arts », qui retrace en vidéos l’histoire de la danse.  http://fresques.ina.fr/en-scenes/parcours/0045/la-danse-laboratoire-des-autres-arts.html
● Sur le site Histoiredesarts, des ressources en ligne, présentant une œuvre ou un groupe d’œuvres, sont proposées par les services compétents des établissements culturels nationaux qui conservent, mettent en valeur, diffusent ces dernières. www.histoiredesarts.culture.fr/reperes/danse
● Depuis janvier 2000, Serge Laurent conduit la programmation des Spectacles vivants du Centre Pompidou, et notamment pour la danse. Il explique ici ses choix de programmateur. Le critique de danse Gérard Mayen donne des clés pour comprendre les spectacles proposés au Centre Georges Pompidou.
LAURENT, Serge ; Moyen, Gérard. La Danse contemporaine : pour une chorégraphie des regards. [en ligne], Centre Georges Pompidou, 05/2004, [consulté le 01/03/2017]. [env. 15p.]. Bibliographie, webographie. http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-spectacles-vivants/index.html
Politiques ministérielles et appels à projet. www.culturecommunication.gouv.fr/Disciplines-et-secteurs/Danse
● Des bases de données des spectacles qui ont été représentés à l’Opéra Garnier. http://chronopera.free.fr
● Des archives sonores, visuelles, audiovisuelles et documentaires de la Maison des Cultures du Monde. www.maisondesculturesdumonde.org/nos-ressources-en-ligne
● Et pour finir, le catalogue de toutes les publications sur la danse. http://editiondanse.com

Revues

● Funambule. C’est la revue annuelle des étudiants du département danse de Paris VIII, qui cherche à favoriser des espaces de travaux collectifs autour de la recherche en danse et de ses liens avec le secteur chorégraphique. https://anacrousedanse.wordpress.com/funambule/
● Nouvelles de danse. C’est le trimestriel gratuit d’information et de réflexion sur la danse, publié par l’association Contredanse, qui soutient la création chorégraphique.  www.contredanse.org/contredanseV4/templates/index.php?path=contredanse/ndd.php&menu=ndd
● Repères, cahier de la danse. Il s’agit d’un semestriel de 32 pages, qui paraît mi-avril et mi-novembre, édité depuis 2003 par le CDC du Val-de-Marne, à la suite de Adage, pour mettre en valeur la pensée de la danse en s’attachant aux questions relatives au travail des danseurs, abordé sous différents angles : entretiens, textes d’artistes et de chercheurs, analyses d’œuvres et d’ateliers, études historiques ou sociologiques… www.alabriqueterie.com/index.php/fr/reperes-cahier-de-danse