ou le cheval de bataille de l’extrême droite sur le web et les réseaux sociaux

Il s’agit bien là d’une bataille. Le web et, particulièrement, les réseaux sociaux sont le champ où elle se déroule, sous nos yeux, toujours interrogatifs, souvent incrédules. L’impression n’est pas fausse qui amène à penser qu’il faut tenir tête à des flux massifs portés par des volontés de puissance et de conquête semblables à ceux auxquels se sont heurtés les Spartes aux Thermopyles. Mais, nous le verrons, les enseignants et plus largement l’ensemble des citoyens ne se battent pas pour autant avec des cure-dents. Tout est dans le rapport de forces et les positions à tenir. Les jeunes que nous accompagnons ont ainsi à se forger leurs propres armes, comprendre les concepts mis en œuvre et les enjeux soulevés.

Ces enjeux, liés à la présence en ligne des réseaux de l’extrême droite et autres extrémistes de tout poil, connue sous le vocable de « fachosphère », constitutive elle-même d’une « réinfosphère », sont intrinsèquement culturels et sociétaux. Ils concernent au premier chef l’avenir des jeunes et interrogent profondément leur capacité à exercer leur esprit critique, mis en présence de thèses et de discours structurés, argumentés et potentiellement très séduisants.

Des mots pour dire les choses

« Fachosphère », « réinfosphère », « complosphère » et autres cercles, pourvu que nous ne tournions pas en rond ! Mais non, nous gardons le cap (voir encadré « À qui a-t-on affaire ? »). Tous ces mots au suffixe « sphère » dérivent du tout premier d’entre eux, à savoir la « blogosphère ».
Le concept de « fachosphère » s’impose vraiment avec la polémique liée au livre La Mauvaise Vie écrit en 2005 par Frédéric Mitterand, alors ministre de la Culture, qui sera, en 2009, l’objet de la vindicte de Marine Le Pen dont la source d’inspiration n’est autre que le site d’extrême droite Fdesouche.com, lancé en 2005 par Pierre Sautarel, ancien du Front National. Elle accuse le ministre d’être pédophile. Les médias, dont le site Lexpress.fr à la date du 6 octobre 2009, parlent alors clairement de « fachosphère ». Pourtant, Daniel Schneidermann, directeur d’Arrêt sur...

Vous êtes abonné(e)

Pour accéder à l’ensemble des contenus, connectez-vous.

Je me connecte

Vous êtes abonné(e) et vous voulez activer votre compte

Pour obtenir votre code d’accès, merci de remplir le formulaire dans Contact ou d’envoyer un e-mail à cedis-intercdi@wanadoo.fr en utilisant le mail du CDI (pas de mail personnel) et en précisant votre nom, le nom de votre établissement, son adresse, votre code client ( celui-ci se trouve en haut à gauche de l’adresse de livraison ).

Contact

Vous n’êtes pas encore abonné(e)

Abonnez-vous à InterCDI pour lire l’intégralité des articles.

Je m’abonne