Quels enjeux pour l’institution scolaire ?

Le syntagme « esprit critique » possède de nombreuses occurrences dans les textes institutionnels : regard critique, jugement critique, esprit autonome et critique, pensée critique (critical thinking), etc. L’appel à contributions lancé en 2016 depuis le site Eduscol, que nous reprenons en titre, propose des pages dédiées à la formation de l’esprit critique. Il illustre cet ambitieux projet et révèle les enjeux politiques et institutionnels. Diverses formulations sont ainsi employées pour qualifier cette préoccupation actuelle de l’institution scolaire : former l’esprit critique des élèves, cultiver l’esprit critique, éduquer à l’esprit critique ou éduquer le sens critique (appel à contributions de la revue InterCDI). Préoccupation qui pourtant n’est pas nouvelle puisque l’autonomie de jugement, l’exercice de la pensée critique et de la liberté sont des missions originelles dévolues à l’École depuis Condorcet. Comment comprendre alors ce recours actuel à la formation de l’esprit critique ? Imbriquée intrinsèquement dans deux « éducations à… », l’éducation aux médias et à l’information (EMI) et l’éducation morale et civique (EMC), la formation de l’esprit critique est étroitement associée à l’exercice de la citoyenneté et accorde à ce titre une place importante à la transmission des valeurs. La formation de l’esprit critique n’est pas l’apanage d’une seule discipline mais de toutes....

Vous êtes abonné(e)

Pour accéder à l’ensemble des contenus, connectez-vous.

Je me connecte

Vous n’êtes pas encore abonné(e)

Abonnez-vous à InterCDI pour lire l’intégralité des articles.

Je m’abonne