Accident, apocalypse, catastrophe naturelle, expérience… Quand les adultes sortent du tableau, seuls restent des enfants et des adolescents livrés à eux-mêmes. Ce subterfuge permet, d’une part, aux auteurs de construire de véritables romans d’apprentissage et, d’autre part, il nous offre la possibilité d’examiner les mécanismes de groupe qui peuvent exister chez les plus jeunes, lorsque les codes auxquels ils étaient habitués disparaissent et qu’ils doivent reconstruire leurs propres règles.

Accident

Deux romans classiques ont inauguré ce genre en utilisant le prétexte de l’accident pour isoler leurs groupes de jeunes protagonistes. Tout d’abord, l’indémodable Deux ans de vacances de Jules Verne, paru en 1888 et qui met en scène un groupe d’une dizaine de jeunes garçons dont le bateau fait naufrage et s’échoue sur une île déserte, obligeant les rescapés à s’organiser pour survivre. Inspiré de l’aventure de Robinson Crusoé, ce texte ajoute toutefois, au jeune âge de ses personnages, les aléas liés à la vie en communauté. Le groupe est ainsi sujet à de fortes tensions menant à la création de différents clans, jusqu’à ce que ceux-ci soient contraints de s’unir lorsque l’île est attaquée.
Après, cette fois-ci, un accident d’avion, les héros de Sa majesté des mouches de William Golding, édité en France en 1956, font face aux mêmes difficultés que leurs prédécesseurs. Ils sont isolés sur une île inconnue où il leur faudra apprendre à survivre ensemble sans perspective de sauvetage. Les réactions sont alors les mêmes – des clans se forment, des chefs se révèlent, des rébellions couvent –, mais l’auteur va plus loin en menant son groupe jusqu’aux frontières, et au-delà, de la barbarie. Ici la question des rapports de pouvoir et de l’inhumanité qui surgit quand plus aucun contrôle n’est exercé est poussée à l’extrême.
Plus récente, la série Horizon de Scott Westerfeld s’appuie sur...

Vous êtes abonné(e)

Pour accéder à l’ensemble des contenus, connectez-vous.

Je me connecte

Vous êtes abonné(e) et vous voulez activer votre compte

Pour obtenir votre code d’accès, merci de remplir le formulaire dans Contact ou d’envoyer un e-mail à cedis-intercdi@wanadoo.fr en utilisant le mail du CDI (pas de mail personnel) et en précisant votre nom, le nom de votre établissement, son adresse, votre code client ( celui-ci se trouve en haut à gauche de l’adresse de livraison ).

Contact

Vous n’êtes pas encore abonné(e)

Abonnez-vous à InterCDI pour lire l’intégralité des articles.

Je m’abonne