Les professeurs documentalistes sont souvent sollicités par les élèves pour leurs recherches bibliographiques dans le cadre des Travaux personnels encadrés (TPE). Nombreux sont ces enseignants qui ont fait part au Cortecs1,2 des difficultés qu’ils rencontrent pour orienter ces apprentis enquêteurs vers des sources fiables lorsqu’ils ne sont pas spécialistes du sujet. Vers qui se tourner pour savoir si l’hypnose est efficace pour arrêter de fumer ou pour savoir si l’astrologie est une méthode efficace pour décrire nos personnalités ? Comment aider des élèves à évaluer la fiabilité d’une source quand nous n’avons nous-mêmes aucune expertise du domaine ou de la question controversée ? Comment les accompagner sans a priori, d’autant plus si notre propre avis n’est pas étayé ?

Il y a quatre ans, lorsque j’ai été sollicitée pour encadrer des travaux pratiques de méthodologie aux étudiants de première année d’IUT de Techniques de commercialisation, j’ai utilisé ces sept séances d’une heure et demie pour leur faire faire, en petit groupe, la cartographie d’une controverse3 et rassembler des ressources bibliographiques contradictoires sur une des trois questions imposées dès le premier cours : la vaccination contre l’hépatite B augmente-t-elle le risque de sclérose en plaque ? L’OGM NK603 de Monsanto augmente-t-il le risque de tumeurs ? Le rayonnement électromagnétique des lignes à très haute tension est-il nocif ? Chaque étudiant ayant à sa disposition un ordinateur avec une connexion internet, j’ai pu les accompagner individuellement au fur et à mesure dans leur enquête. À chaque séance correspondait une mission constitutive de l’objectif final : recueillir de l’information contradictoire et s’initier à l’analyse critique des sources. Depuis, je reconduis régulièrement ce type de séquences, adaptables suivant le niveau des élèves par exemple à l’EMC, à l’AP ou aux MPS.

Première étape : motiver le travail d’enquête

Durant cette première séance, il s’agit de faire prendre conscience aux étudiants que nos avis, parfois bien tranchés, peuvent se forger sans qu’on sache vraiment justifier pourquoi et comment. Pour ce faire, je leur propose dans un premier temps d’évaluer...

Vous êtes abonné(e)

Pour accéder à l’ensemble des contenus, connectez-vous.

Je me connecte

Vous n’êtes pas encore abonné(e)

Abonnez-vous à InterCDI pour lire l’intégralité des articles.

Je m’abonne