À LA CONVERGENCE DES CULTURES INFORMATIONNELLE, MEDIATIQUE ET NUMERIQUE : VERS LA TRANSLITTERATIE

C’est autour de la translittératie que les 11e Rencontres professionnelles de l’Association nationale des documentalistes de l’enseignement privé se sont déroulées, à Angers, du 8 au 10 novembre 2016(1). Nous avons essayé d’aborder cette notion dans toute sa complexité, mais aussi dans toute sa diversité d’approche.

Dans le contexte de notre société dite « de l’information », nos pratiques et usages numériques et médiatiques nous obligent à interroger constamment notre culture informationnelle. Ce questionnement est au cœur de notre mission pédagogique, garant de la formation à l’information que nous dispensons aux élèves. Nous considérons cette formation comme un élément essentiel de la culture de tout citoyen.

Comme nous le rappelle Emmanuelle Maugard, présidente de l’ANDEP, nous constatons le développement croissant de nouvelles pratiques de lecture et d’écriture numériques ; ces dernières se caractérisent à la fois par une certaine facilité d’usage, mais également par une complexité technique et sémiotique. Aborder la question de la translittératie, c’est ainsi prendre en considération l’analyse de l’évolution des pratiques culturelles, technologiques et sociétales nouvelles.

Nous le voyons à la lecture de notre problématique, la translittératie est à la convergence des cultures ou des littératies. C’est autour de ce terme de convergence que nous choisissons ici de focaliser notre propos. En effet, la translittératie est à la fois convergente par nature – issue de la culture de la convergence –, mais aussi propice à se nourrir de modèles et de territoires qui se définissent, eux aussi, par leur souci de rencontre, d’hybridation et de métissage. Toutefois, si cette synthèse des journées de formation s’articule...

Vous êtes abonné(e)

Pour accéder à l’ensemble des contenus, connectez-vous.

Je me connecte

Vous êtes abonné(e) et vous voulez activer votre compte

Pour obtenir votre code d’accès, merci de remplir le formulaire dans Contact ou d’envoyer un e-mail à cedis-intercdi@wanadoo.fr en utilisant le mail du CDI (pas de mail personnel) et en précisant votre nom, le nom de votre établissement, son adresse, votre code client ( celui-ci se trouve en haut à gauche de l’adresse de livraison ).

Contact

Vous n’êtes pas encore abonné(e)

Abonnez-vous à InterCDI pour lire l’intégralité des articles.

Je m’abonne